PRODUIRE ET ECHANGER AUTREMENT

logo_resine

RESINES est un Chantier d’insertion, structure de l’Insertion par l’Activité Économique. L’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Elle met en œuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement.

Les ateliers et chantiers d’insertion assurent l’accueil, l’embauche et la mise au travail sur des actions collectives de personnes mentionnées ci-dessus et organisent le suivi, l’accompagnement, l’encadrement technique et la formation de leurs salariés en vue de faciliter leur insertion sociale et de rechercher les conditions d’une insertion professionnelle durable. L’association RESINES est conventionnée par l’État, la Région PACA, le Conseil Général des Alpes Maritimes, le PLIE du bassin Cannois, la Ville de Cannes, le Fonds Social Européen, le Pôle Emploi, et est adhérente du Réseau Chantier École.

PROXIMITE, SIMPLICITE, FIABILITE, INNOVATION

L’association RESINES porte déjà dans le département deux chantiers d’insertion particulièrement innovants : ALINEAS qui réemploie les bâches évènementielles en éco maroquinerie

REA qui fabrique des objets en bois pour l’environnement numérique (clés USB, Claviers, etc.) et des meubles à partir de bois recycle (palettes et bois de construction).

Le chantier L’Autre Boutique vient finaliser la commercialisation des produits issus de l’ESS et de l’insertion.

L’association RESINES est financée et conventionnée par l’État, le Conseil Régional PACA, le Conseil Général des Alpes Maritimes, la CAPG, la Ville de Cannes, le Sivades. Elle a reçu le soutien des Fondations Vinci, Bruneau, Chèque Déjeuner, Caisse d’Épargne, Carrefour, Elle participe au CA du réseau Chantier École PACA, et a reçu le label COCAGNE Innovation.

Site officiel RESINE

Boutique RESINE

logo_capg

La Communauté d'agglomération du Pays de Grasse a été créée le 1er janvier 2014. La CAPG est issue de la fusion entre le Pôle Azur Provence, la communauté de communes des terres de Siagne et la communauté de communes des monts d'Azur (sans les communes d'Aiglun et de Sallagriffon qui ont rejoint la communauté de communes des Alpes d'Azur). Elle est composée des vingt-trois communes suivantes :

Grasse, Amirat, Andon, Auribeau-sur-Siagne, Briançonnet, Cabris, Caille, Collongues, Gars, Le Mas, Mouans-Sartoux, Les Mujouls, Pégomas, Peymeinade, La Roquette-sur-Siagne,Saint-Auban, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Saint-Vallier-de-Thiey, Séranon, Spéracèdes, Le Tignet, Valderou

Les compétences obligatoires de la CPAG concernent le développement économique, l’aménagement de l’espace communautaire, l’équilibre social de l’habitat, la politique de la ville. Les compétences optionnelles touchent la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, la politique culturelle et sportive des équipements d’intérêt communautaire, la voirie et le stationnement, l’action sociale d’intérêt communautaire.!

Site officiel CAPG

fdb

Créée en octobre 2009, après 10 années de vie officieuse, l'association Fleurs de Batié compte au 01.09.2014

71 adhérents qui par leur cotisation annuelle manifestent leur intérêt et leur soutien à l'association 26 parrains et marraines dont les dons servent à financer la scolarisation, la nourriture et l'entretien des 18 jeunes filles du foyer d'accueil

38 donateurs réguliers qui soutiennent la vie quotidienne des habitants de Batié et permettent la réalisation de divers projets de développement

Des donateurs occasionnels dont les coups de pouce financiers nous aident à pallier aux désastres des épidémies, des inondations, des famines occasionnées par la sécheresse…

De nombreux bénévoles qui participent tout au long de l'année à nos diverses actions : brocante, repas africain, vente de bulbes de fleurs, fabrication de cartes de vœux, d'un patchwork vendu aux enchères, etc…. ainsi qu'à nos réunions bimestrielles

Le siège de l'association se situe à Grasse dans les Alpes Maritimes et son action est soutenue par la paroisse Notre Dame des Fleurs.

Site officiel Fleur de Batié

logo_tedee

La recherche-action menée en partenariat avec l’association SAME (Sophia Anitpolis Micro-electronics) pour la création d’une filière éco-responsable, locale et solidaire de traitement des déchets électroniques des entreprises a permit d’expérimenter l’accompagnement dans une démarche d’innovation sociale et de développement durable. Elle débouchera sur la création du Réseau TEDEE en juin 2013.

L’association Reseau TEDEE est une association loi 1901 dont le but est le traitement des déchet électrique, électroménager et électronique (D3E).

La principale activité de TEDEE est la récupération et le reconditionnement des D3E, nous offrons des prestations de services pour vider les structures de leurs D3E afin de répondre aux normes européennes sur les taux de reconditionnement des D3E pour les entreprises.

Nous nous chargeons d’un suivis et d’une traçabilité auprès de l’entreprise des D3E traités.

Site officiel Tedee

APESE

Depuis octobre 2012, évaléo anime un atelier permanent sur les Monnaies locales complémentaires en itinérance sur l'ouest du 06.

A quoi sert la monnaie?

  • Intermédiaire des échanges: c'est un bien que nous acceptons en échange de tous les autres.
  • Unité de compte: permet de mesurer et de comparer la valeur des biens.
  • Réserve de valeur: elle permet de transférer du pouvoir d'achat dans le temps
  • Élément de notre culture, elle crée un sentiment d'appartenance à la collectivité
  • Elle façonne les rapports sociaux et l'imaginaire collectif
  • Elle crée du lien social
  • Expression d'une souveraineté politique

Que voulons-nous faire de notre monnaie?

  • Quels échanges souhaite-t-on promouvoir ? Entre qui ? Pour quoi ?
  • Quels besoins veut-on satisfaire: besoins matériels, de haute nécessité...?
  • Comment voulons-nous que notre monnaie soit créée?
  • Quelle gouvernance? Rôle des individus, entreprises, associations, pouvoirs publics...?

La diversité des monnaies locales complémentaires (MLC)

  • « plus de 5 000 initiatives de par le monde ».
  • Chaque expérience est mise en œuvre en réponse à une situation particulière, un enjeu spécifique:
  • favoriser les échanges économiques inter-entreprises
  • favoriser le développement local
  • réponse directe à des problématiques de lien social
  • permet les échanges là où la monnaie est trop rare
  • la création d’activités et l’emploi
  • outil de « résilience » par la localisation de l’économie

Site Apese